L'HISTOIRE DES ENSEMBLES SONORES DE BRAINS

1946

Fondé en 1946 par l'Abbé Alexandre Pelé, l'ensemble s'appelle alors une clique, formée de tambours, de grosses-caisses et de clairons. Les répétitions s'effectuaient alors sous la direction de Julien Michaud. Les clairons travaillaient dans le grenier de la cure pendant que les tambours dérouillaient leurs poignets dans le local des pompiers (on faisait déjà des répétitions par pupitre).

1947

Après quelques répétitions, la bénédiction du drapeau (que nous possédons toujours et qui prend l'air pour les cérémonies d'armistice) a lieu le 2 juin 1947.

La clique effectue sa première prestation la même année à La Montagne juste à côté de Brains et, en 1949, elle vient grossir les rangs de la F.S.C.F. (Fédération Sportive et Culturelle de France) et participe le 10 juillet de la même année à son premier concours à Machecoul où elle obtient un premier prix.

1955

En 1955, la clique accueille dans ses rangs un pupitre de trompettes et obtient un nouveau premier prix avec cette configuration au concours de St Nazaire. En 1972, pour ses 25 ans, la batterie-fanfare participe à son premier concours régional et remporte sa première coupe.

1980

En 1980, elle enrichie ses sonorités avec l'ajout de cors de chasse. C'est aussi cette même année que l'on met en place une école de musique et c'est ainsi que les élèves, dont notre actuel Chef d'orchestre, profitent de l'enseignement et de la patience de leur professeur, Maurice Lepavec. En 1988, changement de direction, René Grollier prend sa retraite musicale et passe la baguette à François Charpentier.

1990

En 1990 les musiciens se lancent dans le cinéma, les mémoires sont encore imprégnées du sourire de la reine Blanche et des prises recommencées à ne plus s'en souvenir.
une des photos de promotion de la Reine Blanche & Jean Carmet au Clairon pendant le tournage

1991

En 1991, le groupe de cors de chasse part en éclaireur au premier concours national de Marans dans la Charente-Maritime.

La participation à ce concours donne une grande impulsion à la Fanfare et c'est au retour de Marans que les plus jeunes décident pour occuper sainement leurs vacances d'été, de monter un stage pour eux tous seuls, avec quelques collègues des fanfares alentour (Élan de Pont St Martin, Fanfare de Campbon-Prinquiau, Fanfare de Riallé, Harmonie Ste Cécile de Nantes) rencontrés au gré des stages régionaux.

1991

Août

Ainsi au mois d'août suivant, ils se retrouvent une vingtaine en camping au pied du Moulin du Breuil à Brains pour parfaire leur technique instrumentale et apprendre de nouveaux morceaux. Ce premier stage donnera naissance au Groupe du Moulin du Breuil, une aventure qui se poursuivra pendant une dizaine d'année.

1992

1992 voit arriver un nouveau chef au pupitre de direction, Eric Clavier jeune musicien, issu de l'école de musique, mise en route 12 années plus tôt, tandis que Patrick Maisonneuve s'installe au poste de Président.

1994

En 1994, après avoir testé les grands prix en solitaire pendant trois années, le groupe des cors entraîne avec lui le reste de la fanfare à Nivillac dans le Morbihan.

Après le cinéma, la fanfare rejoint les ambiances enflammées et mouvementées des matchs de foot du stade de la Beaujoire pour rythmer les gradins et donner de l'entrain aux Canaris du FC Nantes Atlantique.

1997

En 1997, pour la première fois de son histoire, la batterie-fanfare concoure en division d'excellence au régional de Marans et remporte un prix d'excellence puis un prix d'honneur au concours national de Janzé (35). Avec le groupe de cors, elle remporte pour la troisième fois consécutive le trophée Pierre Herniou, qui récompense l'ensemble qui a obtenu le plus de points toutes catégories confondues.

2000

Enfin à Bergerac, en 2000, la batterie-fanfare accède au niveau de Promotion Nationale, l'antichambre des grands prix.

2007

En 2007, pour fêter les 60 ans de l'ESB les musiciens organise leur premier Fanfares Festi Show.

Sur un week-end un grand concert est organsisé le dernier samedi soir de juin avec la BF du May sur Evre, puis ils réunissent le dimanche toutes sortes de fanfares de rues, Bagad, Banda, Steel Band, Batucada et bien sûr Batterie-Fanfare.

2008

Après la création de la Batouk-Machine, les cuivres ne voulant par être en reste créent à leur tour en 2008 un nouvel ensemble, une banda, nommée par un alambisme (néologisme alambiqué) la Fanvrôle- Banda de la vache folle en référence au cycle de la BF : ESB.

 

Suite à la création de ces deux nouveaux ensembles, l'association change de nom, et change le sportif en sonores, ce qui va beaucoup mieux à leur teint (timbre?). D'Etoile Sportive de Brains l'association devient Ensembles Sonores de Brains.

2009

En 2009, alors que Batouk-Machine et La Fanvrôle étoffe leur répertoire, les musiciens réitèrent avec un nouveau Fanfares Festi-Show, avec la même recette : des ensembles cuivrés dont la rue est leur principal lieu d'expression.

2012

En 2012, à l'occasion des 65 ans de l'association, sur l'invitation de la ligue régionale, elle organise les rencontres régionales annuelles d'ensembles musicaux, que l'on nomme pour l'occasion Grand Fanfarnaüm de l'Ouest, puisqu’il rassemble une vingtaine de fanfares de tout l'ouest 10 départements, 4 régions du grand ouest y sont représentés.

Please reload